Adoptez la Corolle Attitude [Tinnie Inside]

Posted by alex 0 Comments
>

Note pour plus tard

Arrêter de dire ‘je vais aller voir un psy’. Y aller.

 

‘Petite chose’ est une fille. Et moi, je n’étais pas très forte en filles quand j’étais petite. Je préférais les garçons parce que ça ne fait pas d’histoires un garçon.

Un garçon qui n’est pas d’accord, il se bat.

Alors, moi je me battais avec les garçons, sous le préau de l’école.

Et comme ça, il n’y avait pas d’histoires.

Bon, j’avoue : j’ai eu une Tinnie.

> ‘La poupée qui fait tout comme un vrai bébé’.

Vous vous souvenez de l’odeur du shampoing de la Tinnie ? Miaaaam.

Allez, on se la joue revival et on prend 2 minutes de son temps pour (re)découvrir la tronche de la Tinnie.

Ah oui, quand même.

J’attire votre attention sur le nombre d’accessoires disponibles… dont le sac de couches !

C’est énorme.

Bienvenue en 2012.

Nous jeunes mères issues de la ‘Tinniemania’, nous voilà devant des rayons remplis de poupées Corolle.

Et ce n’est pas aussi simple que ça, ok ? C’est très technique la poupée Corolle.

Et puis d’ailleurs, je n’en voulais pas moi de poupée pour ma fille.

Ou plus exactement, souhaitant éviter l’écueil du cliché, je me disais que je lui en offrirais une lorsqu’elle me le demanderait.

Et oui, j’espérais secrètement qu’elle n’en ferait jamais la demande. [Appeler d'urgence un psy].

Et là, interviennent les grands parents qui se disent [oh ça va hein, ne niez pas, je vous entends d'ici] : ‘cette nouvelle génération de parents se posent définitivement trop de questions !’.

Et hop, ils offrent une poupée Corolle à ‘petite chose’.

Autant vous dire que je n’étais pas très très contente. Oh ça non !

D’autant plus que je m’étais battue pour fabriquer un doudou.

[Voir l’article de 613 grammes intitulé ‘Fabriquer un doudou’].

Résultat : nous n’étions pas loin de devoir sortir systématiquement avec le doudou ET la poupée.

Et puis, très vite, le doudou est resté dans le lit et ‘petite chose’ n’a plus quitté sa poupée… qui l’accompagne tous les matins chez l’assistante maternelle.

Oui, comme un petit compagnon dont la présence la rassure.

Oui oh bah ça va, on peut se tromper parfois.

Bref, petit cours sur l’univers merveilleux de la Corolle.

Nous avons commencé avec ce qu’ils appellent les Pti bouts et les lutins.

Ces ‘BabiCorolle’ peuvent s’offrir dès la naissance car ils ne présentent aucun danger (par exemple, ils n’ont pas de billes pour les yeux).

Voici l’entrée de gamme : le doudou Minirêve (dès la naissance).

Nous, on a commencé (encore merci Papou… me comprends…) avec un Babipouce (0+ mois).

Et là, on en est au tout 1er poupon, le bien nommé Câlin (dès 18 mois). Le Tidoo (équivalent) va dans le bain, lui…

A partir de là, commence bien sûr l’option dressing (je vous laisse découvrir par vous-même le prix d’un ensemble).

Sans oublier les nombreux accessoires bien sûr : coffret repas, mallette de Docteur, coffret change et LA poussette.

Et là, dans notre cas, intervient ‘Tata Jacquouille’ qui connaît bien la maman de ‘petite chose’ et son rapport simple et naturel à la féminité.

Elle prend donc un malin plaisir à débarquer avec la poussette et une mini poupée Corolle… asiatique. Heu… non, je ne vais pas m’étendre sur ce sujet.

Ah oui, il faut savoir qu’au parc le grand jeu consiste à se piquer les poussettes. On se croirait aux Grands Magasins le premier jour des soldes version j’ai 18 mois.

Je ne vais pas vous détailler l’ensemble du catalogue Corolle, d’autant plus que la boutique en ligne est opérationnelle depuis quelques jours. Yeah !

Croyez-moi, vous n’êtes pas au bout de vos découvertes !

Boutique en ligne Corolle.

Maintenant que j’ai fait ma mère complètement blasée et limite névropathe, vous voulez que je vous dise la vérité ?

C’est drôlement touchant de voir un tout petit bout comme ça reproduire à l’égard de sa poupée les soins que vous lui prodiguez. Sur le plan affectif, le bienfait est évident. A partir de 2 ans et ce jusqu’à environ 8 ans, l’enfant éprouve le besoin d’imiter. La petite fille imite plus particulièrement sa maman.

Les jeux d’imitation sont souvent les jouets préférés des enfants, filles et garçons.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

En aparté

Je n’ai pas pu résister… non mais, ‘elle peut pleurer’.

Sérieusement ? J’en rigole encore.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>